Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 Oct

UNESCO: Nouveau texte des pays Arabes pour déjudaïser le Kotel à Jérusalem, le Caveau des Patriarches et du Tombeau de Rachel à Bethléem. La France va-t-elle le voter ?

Publié par BILLY JACQUES KETA

UNESCO: Nouveau texte des pays Arabes pour déjudaïser le Kotel à Jérusalem, le Caveau des Patriarches et du Tombeau de Rachel à Bethléem. La France va-t-elle le voter ?
UNESCO: Nouveau texte des pays Arabes pour déjudaïser le Kotel à Jérusalem, le Caveau des Patriarches et du Tombeau de Rachel à Bethléem. La France va-t-elle le voter ?

Nouvelle offensive à l’UNESCO des pays arabes afin de déjudaïser le Kotel (Mur des Lamentations) à Jérusalem, le Caveau des Patriarches à Hébron et du Tombeau de Rachel à Bethléem. Que feront la France et les pays Européens lors du vote de cette nouvelle résolution négationniste ?

On se souvient que la 18 avril 2016, l’UNESCO, sur proposition des pays arabes, a voté une résolution négationniste niant tout lien entre le Judaïsme et Jérusalem. La France avait voté favorablement cette résolution.

Les 22 et 29 septembre, l’Algérie, l’Egypte, le Liban, le Maroc, Oman, le Qatar, et le Soudan ont à nouveau soumis un texte niant à nouveau la judaïté du Kotel à Jérusalem et calomnieux à l’égard d’Israël. Ces textes vont encore plus loin en niant le caractère Saint du Caveau du Patriarche à Hébron et du Tombeau de Rachel à Bethléem.
Ce texte arabe est un ramassis de mensonges, négations, calomnies à l’égard d’Israël. Mais venant de ces pays hostiles il n’y a rien d’étonnant. Ces pays arabe détournent l’objet de l’UNESCO pour en faire une tribune anti-israélienne.
Mais le plus grave réside dans une nouvelle tentative d’éliminer toute trace du passé Juif en Terre Sainte.
L’article « I.B.2 La Rampe des Maghrébins dans la mosquée al-Aqsa/al-Haram al-Sharif » de ce texte arabe tente une nouvelle fois de faire du Kotel, appelé improprement « Mur des Lamentations » en français, un lieu saint musulman. D’ailleurs ce nouveau texte renomme le Kotel en « Place Al-Buraq », du nom du cheval de Mahomet !
Voici le passage en question:
« Réprouve le fait qu’Israël persiste à prendre des mesures et des décisions unilatérales au sujet de la Rampe des Maghrébins, y compris les récents travaux effectués à l’entrée de la Porte des Maghrébins en février 2015, l’installation d’un auvent à cette entrée, la création imposée d’une nouvelle plate-forme de prière juive au sud de la Rampe des Maghrébins, sur la Place Al-Buraq (« place du Mur occidental »), et le déplacement des vestiges islamiques présents sur le site«
En clair, ce texte considère que le Kotel et le parvis devant sont des lieux saints musulmans et qu’Israël n’a pas à y faire de travaux d’aménagement. Exit le principal lieu Saint du Judaïsme…
Les Juifs ne sont plus chez eux à Jérusalem, capitale éternelle d’Israël, et devrait se plier aux seules volontés musulmanes pour avoir le droit d’y prier et d’aménager les lieux…
Ces Arabes ont décidément bien du mal à oublier que la dhimmitude des Juifs est terminée depuis la création de l’Etat d’Israël.
Il n’y a aucune « Place Al-Buraq » à Jérusalem et il n’y en aura jamais.
Mais ce texte ne se contente plus de déjudaïser Jérusalem, il veut également déjudaïser 2 lieux saints Juifs: le Caveau des Patriarches à Hébron et le Tombeau de Rachel à Bethléem.
C’est l’objet de l’article « III Les deux sites palestiniens d’Al-Haram Al-Ibrahimi/Tombeau des Patriarches à Al-Khalil/Hébron et de la mosquée Bilal Bin Rabah/ Tombe de Rachel à Bethléem«
Les Arabes désignent ces 2 lieux saints Juifs comme « sites palestiniens ».
En voici les alinéas les plus négationnistes:
« Réaffirme que les deux sites concernés, qui se trouvent à Al-Khalil/Hébron et à Bethléem, font partie intégrante de la Palestine ;«
Quelle Palestine ? Depuis quand l’UNESCO a vocation à créer un Etat ?
« Désapprouve la poursuite des fouilles illicites, des travaux et de la construction, par Israël, de routes privées pour les colons et d’un mur de séparation dans la vieille ville d’AlKhalil/Hébron, qui portent atteinte à l’intégrité du site, ainsi que le déni de la liberté de mouvement et de la liberté d’accès aux lieux de culte qui en découle, et prie instamment Israël, la Puissance occupante, de mettre fin à ces violations, conformément aux dispositions des conventions, résolutions et décisions pertinentes de l’UNESCO ;«
Bien évidemment, les pays Arabes refusent que les Juifs effectuent des fouilles archéologiques qui risquent de mettre en évidence l’unique passé Juif d’Hébron. Mais plus encore, les pays Arabes ne supportent pas qu’Israël construisent des infrastructures pour protéger la population juive qui se rend en pèlerinage à Hébron. Ils préfèreraient mettre les civils Juifs à portés de couteau des assassins du Hamas…
« Regrette vivement qu’Israël refuse de se conformer à la décision 185 EX/15, dans laquelle les autorités israéliennes ont été priées de retirer les deux sites palestiniens de la liste du patrimoine national israélien, et prie les autorités israéliennes d’agir conformément à cette décision ;«
En effet, Israël a refusé de se renier, de renier son passé, de renier ses lieux saints. Et toutes les résolutions musulmanes n’y changera rien.
Le Caveau des Patriarches et le Tombeau de Rachel sont des lieux saints Juifs et le resteront malgré toutes les résolutions immondes des pays Arabes.
Mais ce nouveau texte, faisant suite à celui voté en avril 2016, démontre que la seule volonté des pays Arabes et d’éliminer toute trace du passé Juif de la terre Sainte.
Ce nouveau texte totalement mensonger, dans un contexte de monter de l’antisémitisme musulman, ne peut qu’attiser la haine antisémites.
S’il n’y a rien à attendre de ces pays Arabes, en revanche on peut s’interroger sur le vote des payx Européens lors de la présentation de ce texte.
Feront-il preuve de soumission comme ils l’ont si lâchement fait en avril 2016 ?
François Hollande, qui avait délibérément voter le texte d’avril contrairement aux déclarations faites à l’époque, aura-t-il le courage politique de ne pas à nouveau entrainé la France dans cette bassesse politico-religieuse ?
Affaire à suivre donc…
© Moshé Anielewicz pour Europe israël News

Commenter cet article

Archives

À propos

ISRAEL MA PATRIE