Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Nov

Cinq faits que vous devriez savoir au sujet d’Israël Par: Renald Showers*

Publié par BILLY JACQUES KETA

Cinq faits que vous devriez savoir au sujet d’Israël

Ne vous êtes vous jamais demandés pourquoi les personnes juives ont été éparpillées parmi les nations du monde de façon plus conséquente que les autres nations ? Pourquoi l'antisémitisme persiste-t-il à montrer sa laideur constamment à travers l'histoire ? Pourquoi le nazisme a-t-il destiné spécifiquement les Juifs au génocide à travers l'Holocauste de la deuxième guerre mondiale ? Pourquoi ceux-ci ont-ils survécu en tant que peuple en dépit de toutes leurs persécutions ? Pourquoi se sont-ils accrochés à la terre qu'ils occupent à présent dans le Moyen-Orient ? Pourquoi l'État moderne d'Israël, en dépit de sa petite étendue, est-il constamment le centre d'attention du monde ?

Les réponses à ces questions se trouvent dans certains faits de base concernant la nation d'Israël. La connaissance de ces faits est essentielle si on veut comprendre, non seulement les raisons derrière les problèmes cités, mais également le plan de Dieu et Son but dans l'histoire.

1. Israël a eu une relation unique avec Dieu

Le premier fait est qu'Israël a eu une relation unique avec Dieu. Très tôt dans l'histoire d'Israël Dieu a accordé à cette nation une relation dont aucune autre nation ne jouissait avec Lui. Par rapport à cette relation, Moïse à dit: Car tu es un peuple saint pour l'Éternel, ton Dieu ; l'Éternel, ton Dieu, t'a choisi, pour que tu fusses un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre (Deutéronome 7.6, voir 10.15, 14.2). Et aujourd'hui, l'Éternel t'a fait promettre que tu seras un peuple qui lui appartiendra, comme il te l'a dit, et que tu observeras tous ses commandements, afin qu'il te donne sur toutes les nations qu'il a crées la supériorité en gloire, en renom et en magnificence, et afin que tu sois un peuple saint pour l'Éternel, ton Dieu, comme il te l'a dit (Deutéronome 26.18-19).
 

Cette relation unique impliquait plusieurs privilèges spéciaux. Premièrement, elle comprenait l'adoption d'Israël en tant que premier-né de Dieu (Exode 4.22-23 ; Romains 9.4). Deuxièmement, Israël eut la permission d'entendre la voix de Dieu au Mont Sinaï (Deutéronome 4.10, 12, 32-33). Troisièmement, Israël vit et jouit d'une unique association avec la gloire (Shékinah) de Dieu (Exode 24.16-17, 40.34-38 ; Deutéronome 4.36 ; I Rois 8.10-11 ; Romains 9.4). Quatrièmement, Dieu établit des alliances avec Israël qu'Il n'a jamais établies avec aucun autre peuple (Romains 9.4). Cinquièmement, Dieu donna la loi mosaïque seulement à Israël (Deutéronome 4.5-6, 8, 13 ; Psaume 147.19-20 ; Romains 9.4). Sixièmement, seul Israël avait les sanctuaires d'adoration (le tabernacle et le Temple) dans lesquels Dieu habitait d'une manière unique, ainsi que le saint sacerdoce et le système de sacrifices (Exode 25.8-9, 29.43-46 ; I Rois 6.11-14, 17 ; Romains 9.4 ; Hébreux 9.1-10). Septièmement, Dieu a fait des promesses à Israël qu'Il n'a faites envers aucune autre nation (Deutéronome 1.11, 6.3, 12.20, 15.6, 19.8, 26.18-28 ; Romains 9.4). Huitièmement, Israël avait accès à Dieu de manière unique et intime (Deutéronome 4.7-8). Neuvièmement, Dieu intervint dans l'histoire de façon inégalable et surnaturelle pour délivrer Israël de son esclavage en Égypte (Deutéronome 4.32, 34). Dixièmement, Dieu donna à Israël la possession permanente du pays de Canaan (Genèse 12.7, 13.14-15, 15.18-21, 17.8). Onzièmement, Dieu rendit la terre d'Israël sainte ainsi que sa ville capitale (Jérusalem) parce qu'Il y habitat d'une manière unique (Néhémie 11.1 ; Zacharie 2.10-12 ; Apocalypse 11.1-2).
Il est important de noter que Dieu a établi cette relation unique avec Israël pour toujours. Il voulait cette relation permanente. Le roi David déclara:

Est-il sur la terre une seule nation qui soit comme ton peuple, comme Israël, que Dieu est venu racheter pour en former son peuple, pour se faire un nom et pour accomplir en sa faveur, en faveur de ton pays, des miracles et des prodiges, en chassant devant ton peuple, que tu as racheté d'Égypte, des nations et leurs dieux ? Tu as affermi ton peuple d'Israël, pour qu'il fût ton peuple à toujours ; et toi, Éternel, tu es devenu son Dieu. (2 Samuel 7.23-24)


2. Il existe une raison unique pour cette relation spéciale entre Dieu et Israël.

Le deuxième fait est qu'il existe une raison unique pour cette relation spéciale entre Dieu et Israël. Dieu n'a pas choisi Israël en tant que Son peuple spécial parce qu'il était meilleur que tous les autres peuples. Il n'était pas mieux. Il était descendant d'Adam et Ève comme tous les autres peuples ; de sorte que les Israélites sont nés également avec la même nature pécheresse et le même penchant vers la rébellion contre Dieu que les Gentils. Même David, le grand roi d'Israël, a reconnu qu'il est né dans l'iniquité et conçu dans le péché (Psaume 51.7). Moïse répète des avertissements au peuple d'Israël, lui disant qu'il aurait tendance à s'éloigner de Dieu et de ses voies (Deutéronome), et il les informe que Ce n'est point parce que vous surpassez en nombre tous les peuples, que l'Éternel s'est attaché à vous et qu'il vous a choisis, car vous êtes le moindre de tous les peuples (Deutéronome 7.7).
 

Si Dieu n'a pas choisi le peuple d'Israël parce qu'il était meilleur que les autres peuples, alors pourquoi l'a-t-Il choisi pour avoir une relation unique avec Lui ? Selon les Écritures Il le fit pour la raison suivante: Selon la décision de sa volonté, Dieu a fait deux choses spéciales avec Abraham, Isaac et Jacob, les ancêtres d'Israël (Romains 11.28). Premièrement, Il fit de ces ancêtres les objets de Son amour (Deutéronome 4.37, 10.15) ; et, deuxièmement, Il établit une alliance spéciale (l'alliance abrahamique) avec eux (Deutéronome 7.7-9).
 

Le fait que Dieu a choisi Israël, non pas parce que cette nation était meilleure que les autres mais à cause de deux choses spéciales qu'Il fit selon la décision de sa volonté (souveraineté), semble impliquer que Dieu a un but souverain pour cette nation.
 

3. Dieu a un but unique pour Israël.

Le troisième fait est celui-ci: Dieu a un but unique pour Israël. Au moins deux choses nous l'indiquent. Premièrement, Dieu déclara qu'il créa Israël pour Sa gloire (Ésaïe 43.7). Le mot gloire fait allusion à ce qui impressionne, ce qui demande à être reconnu, ou ce qui donne à quelqu'un de l'influence. Alors, la déclaration de Dieu indiquait que, d'une façon toute particulière, Il voulait qu'Israël impressionne le monde à Son sujet, afin d'être reconnu par celui-ci et d'avoir de l'influence dans la vie de Ses créatures humaines.
 

Deuxièmement, quand Dieu a établi l'alliance abrahamique, Il n'a pas seulement promis de faire une grande nation (Israël) des descendants physiques d'Abraham (Genèse 12.2), mais Il a aussi fait le serment que toutes les familles de la terre seraient bénies à travers cette nation (Genèse 12.3, 22.18, 28.14). Dieu indiquait alors qu'Il voulait qu'Israël soit un moyen unique de bénédiction pour le monde entier.
 

 

Comment Dieu bénit-Il le monde et se glorifie-t-il à travers Israël tout en accomplissant son but unique pour cette nation ? Il le fait de plusieurs façons. Une première manière c'est à travers Sa relation historique avec Israël. Tôt dans l'histoire nationale d'Israël Moïse promit aux Israélites que, s'ils prenaient garde et obéissaient à la Parole de Dieu Il ferait ce qui suit pour eux:

...l'Éternel, ton Dieu, te donnera la supériorité sur toutes les nations de la terre ; ... l'Éternel te donnera la victoire sur tes ennemis qui s'élèveront contre toi ; ils sortiront contre toi par un seul chemin, et ils s'enfuiront devant toi par sept chemins ; ... l'Éternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas...(Deutéronome 28.1, 7, 13). Moïse promit également que, si les Israélites rejetaient la Parole de Dieu et lui désobéissaient (Deutéronome 28.15), alors ce qui suit leur arriverait: L'Éternel enverra contre toi la malédiction, le trouble et la menace, au milieu de toutes les entreprises que tu feras,... tu serviras, au milieu de la faim, de la soif, de la nudité et de la disette de toutes choses, tes ennemis que l'Éternel enverra contre toi... l'Éternel te dispersera parmi tous les peuples, d'une extrémité de la terre à l'autre ; et là, tu serviras d'autres dieux que n'ont connus ni toi, ni tes pères, du bois et de la pierre. Parmi ces nations, tu ne seras pas tranquille, et tu n'auras pas un lieu de repos pour la plante de tes pieds. L'Éternel rendra ton cœur agité, tes yeux languissants, ton âme souffrante. Ta vie sera comme en suspens devant toi, tu trembleras la nuit et le jour, tu douteras de ton existence (Deutéronome 28.20, 48, 64-66).
 

Le résultat de la bénédiction de Dieu sur Israël au dessus de toutes les autres nations en récompense pour leur obéissance à Sa Parole provoquerait ce qui suit: Tous les peuples verront que tu es appelé du nom de l'Éternel, et ils te craindront (Deutéronome 28.10). Le résultat du châtiment d'Israël plus sévère que toutes les autres nations en revanche pour avoir rejeté et désobéi à Sa Parole serait ceci: Et tu seras un sujet d'étonnement, de sarcasme et de raillerie, parmi tous les peuples chez qui l'Éternel te mènera... Elles seront à jamais pour toi et pour tes descendants comme des signes et des prodiges. (Deutéronome 28.37, 46).
 

Ces déclarations indiquent que Dieu voulait faire d'Israël une illustration, un exemple pour le reste du monde. Ses relations avec Israël démontrent deux faits en ce qui concerne Dieu: Premièrement, Dieu bénit les gens qui prennent garde et obéissent à Sa Parole ; et deuxièmement, Dieu jugera sévèrement les gens qui rejettent et désobéissent à Sa Parole.
 

Une deuxième manière par laquelle Dieu apporte la bénédiction au monde entier et se glorifie Lui-même à travers Israël est par le moyen du livre unique qu'Il a donné à l'humanité. La Bible est le seul livre qui soit divinement inspiré. Dans ce livre Dieu a révélé l'ultime réalité, le but de l'histoire et de la vie, l'origine et la destinée de l'homme, comment l'homme pécheur peut entrer en relation avec un Dieu saint, et comment les gens doivent vivre. À travers les siècles le livre de Dieu a apporté des bénédictions incalculables à une grande multitude de personnes. Dieu a donné la Bible au monde presque entièrement à travers la nation d'Israël (Deutéronome 4.5-6, 8 ; Psaume 147.19-20 ; Romains 3.2).
 

Ceci indique que Dieu voulait qu'Israël soit l'instrument à travers lequel Il donnerait le livre le plus important au monde entier.
 

Une troisième manière par laquelle Dieu s'est glorifié et a apporté la bénédiction à travers Israël fut par la venue du Messie-Sauveur, (Yeshoua Ha Machiakh) Jésus-Christ. Quand Adam, qui avait été nommé par Dieu pour agir en tant que Son représentant afin d'administrer Son règne sur le monde, céda à la tentation de Satan de se rebeller contre Dieu (Genèse 1:26, 6:28, 3.1-6), Satan a dès lors usurpé le règne de Dieu sur le monde (Luc 4.5-6). Cet ennemi angélique de Dieu a dominé le monde depuis (Jean 12.31 ; 2 Corinthiens 4.4 ; 1 Jean 5.19). En plus, le péché originel de rébellion contre Dieu a apporté des conséquences tragiques pour la terre et pour Adam. Par exemple, l'homme a expérimenté un changement spirituel radical (la mort spirituelle) et fut assujetti au jugement éternel de Dieu (Genèse 3.16-17 ; Jean 3.18 ; Éphésiens 2.1-3).
 

 

Immédiatement après le péché originel de rébellion de l'homme, Dieu annonça le fait que la clé pour détruire Satan et son règne mauvais sur la terre serait la venue et l'œuvre d'un Rédempteur spécial qui naîtrait d'une femme (Genèse 3.15). À travers les prophètes de l'Ancien Testament Dieu révéla deux vérités principales concernant ce Rédempteur (I Pierre 1.10-12). Premièrement le Rédempteur serait le Sauveur du monde (Genèse 3.15 ; Psaume 22.1-18 ; Ésaïe 52.13-53.12). Deuxièmement, le Rédempteur écraserait Satan et son règne dans le monde, rétablirait le règne de Dieu sur celui-ci, et serait le Messie-Roi de Dieu, Son dernier représentant pour administrer Son règne sur toute la terre (Genèse 3.15 ; Psaume 2 ; Ésaïe 9.6-7 ; Daniel 7.13-14 ; Zacharie 14).
 

Puisque le Messie-Sauveur devait naître d'une femme, Il viendrait évidemment dans le monde à travers la nation à laquelle cette femme appartiendrait. Dans l'Ancien Testament, les prophètes de Dieu ont révélé le fait qu'Israël était la nation à travers de laquelle le Messie-Sauveur viendrait (Genèse 49.10 ; Ésaïe 9.6-7, 11 ; Michée 5.1-2).
 

Le Messie-Sauveur, Jésus-Christ, est venu à travers Israël (Actes 13.22-23 ; Romains 9.4-5). Il est né à travers Marie, une jeune juive intègre (Luc 1.26-38 ; 2.1-7). Par Sa souffrance et sa mort sur la croix Il prit le péché du monde et par ce fait a pourvu au salut de l'homme (Matthieu 1.18-21 ; Jean 1.29). À Sa seconde venue Il écrasera Satan et son règne (Romains 16.20 ; I Jean 3.8 ; Apocalypse 19.11-20.3), rétablira le règne de Dieu sur le monde et sera le Messie-Roi de Dieu, le dernier Adam à administrer le règne de Dieu sur la terre entière (Matthieu 19.28, 25.31-34 ; Actes 3.19-21 ; 1 Corinthiens 15.23-25, 45 ; Apocalypse 20.4-6). Alors, Dieu résolut qu'Israël serait le moyen au travers lequel le personnage clé de tous les temps viendrait – le Messie-Sauveur à travers qui Dieu accomplira son but pour l'histoire et amènera une grande bénédiction pour le monde entier.
 

Il y a une quatrième manière par laquelle Dieu se glorifiera et amènera la bénédiction à travers Israël. Les Écritures indiquent que le Messie n'écrasera pas Satan et ne rétablira pas le règne de Dieu sur le monde avant que la nation d'Israël se repente de sa rébellion contre Dieu (cette repentance implique qu'ils accepteront Jésus en tant que Messie-Sauveur – Deutéronome 30.1-10 ; Jérémie 31.16-40 ; Ézéchiel 36.32-38 ; Osée 3.4-5 ; 5.15-6:3 ; 14.1-8 ; Zacharie 12.10-13.1, 9 ; 14 ; Actes 3.12-21). C'est pour cette raison que Jean Baptiste, Jésus et les apôtres ont prêché la bonne nouvelle du Royaume (« Repentez-vous, car le Royaume de Dieu est proche ») à Israël seulement (Matthieu 3.1, 4.17, 10.5-7, 15.21-26 ; Marc 1.14-15). Ces choses indiquent que Dieu a voulu qu'Israël ait un rôle de grande importance dans l'accomplissement futur de Son plan pour l'histoire.
 

4. Israël a un futur unique.

Le quatrième fait significatif est celui-ci: Israël a un futur unique. Selon les Écritures, ce futur s'accomplira en deux temps. Dans un premier temps, la nation d'Israël passera par des souffrances inégalées. Satan a attaqué Israël à plusieurs reprises à travers l'histoire. Parce que le Rédempteur, la clé par laquelle Dieu écrasera Satan, devait naître à travers Israël, Satan a excité l'antisémitisme de façon répétée contre cette nation dans les temps de l'Ancien Testament, espérant prévenir ainsi la venue du Messie. Étant donné que le Messie ne reviendra pas pour écraser Satan et rétablir le Royaume de Dieu sur le monde avant qu'Israël se repente, Satan a attaqué cette nation plusieurs fois depuis la première venue de Christ, essayant de la détruire avant qu'elle ne se repente (« l'Holocauste » de la deuxième guerre mondiale en est un exemple).
 

En dépit du fait que ces attaques passées ont été terribles, le pire est encore à venir pour Israël. Pendant les trois dernières années et demie avant la seconde venue du Christ, Satan, réalisant que son temps tire à sa fin, essayera d'anéantir Israël d'une manière inégalée dans l'histoire (Daniel 9.27 ; Apocalypse 12). Cette période sera si mauvaise que l'Écriture la décrit comme étant « l'angoisse de Jacob » (Jérémie 30.7), comme étant un temps de grande tribulation jamais vue auparavant (Jérémie 30.4-7 ; Daniel 12:1 ; Matthieu 24.21), et indique que deux tiers du peuple d'Israël mourra (Zacharie 13.8).
 

Dans un deuxième temps, le futur d'Israël sera également caractérisé par des bénédictions inégalées. Dieu permettra à Satan de faire souffrir Israël afin d'amener cette nation à la repentance. Le tiers survivant, le reste d'Israël se repentira quand ils verront Jésus dans Son glorieux retour et le reconnaîtront en tant que leur vrai Messie (Zacharie 12.10-14, 13.9 ; Romains 11.25-26).
 

En réponse à la repentance d'Israël, Dieu pardonnera les péchés de cette nation (Zacharie 13.1 ; Romains 11.27), le Messie écrasera la tète de Satan et son règne (Psaume 2 ; Zacharie 14.1-5, 12-15 ; Apocalypse 19.11-20:3) et rétablira le règne de Dieu sur la terre (Daniel 7.13-14 ; Zacharie 14.6-11, 16-21) pour mille ans (Apocalypse 20.4-6).
 

 

Pendant ce règne futur de Dieu à travers le Messie, Israël jouira d'une bénédiction unique. La nation sera en bonne relation avec Dieu et obéissante (Jérémie 31.31-34 ; Ézéchiel 36.24-27). Israël sera le serviteur spirituel du monde, conduisant les Gentils à l'adoration de Dieu (Exode 19.5-6 ; Ésaïe 61.6 ; Zacharie 8.23). Un temple magnifique sera construit à Jérusalem comme centre d'adoration (Ézéchiel 40-46). Toutes les nations viendront à Jérusalem pour adorer Dieu, recevoir l'instruction, et y régleront les affaires judiciaires (Ésaïe 2.1-4, 60.14 ; Zacharie 8.20-23 ; 14.16-21). Le pays d'Israël sera restitué de façon permanente à la nation d'Israël, et Dieu les bénira abondamment (Ézéchiel 34.11-14, 22-31, 36.24, 28-38, 37.21-28).
 

5. Israël a reçu la possession permanente d’une terre unique.

Le cinquième fait est qu'Israël a reçu la possession permanente d'une terre unique. À la lumière du but unique de Dieu pour Israël (de se glorifier devant le monde et d'apporter la bénédiction au monde à travers Israël), il était essentiel que Dieu place cette nation dans un endroit unique où elle aurait une attention et une influence disproportionnées à son étendue. C'est exactement ce que Dieu fit. Il donna à Israël la terre de Canaan, probablement le lieu le plus stratégique pour avoir l'attention du monde et pour l'influencer. Canaan est à la croisée des chemins de l'Asie, de l'Afrique, de l'Europe, et pour des siècles les routes importantes pour le commerce et pour les armées du monde ancien passèrent à travers cette terre. À cause de l'endroit où le pays est situé, toutes les puissances mondiales ont eu affaire avec cette nation.
 

Moïse enseigna clairement que Dieu donna cette terre à Israël non pas parce que la nation le méritait, mais à cause de la décision de sa volonté (souveraineté - Deutéronome 9.4-6). Cela veut dire que la possession de cette terre ne dépend pas du mérite de cette nation. Il serait bon de noter que l'accomplissement du futur unique d'Israël que Dieu a résolu requiert que Canaan appartienne à Israël pour toujours. La raison en est parce que ce futur implique une restauration permanente d'Israël sur cette terre. En accord avec cette exigence, à travers l'alliance abrahamique Dieu a déclaré solennellement la possession permanente (par serment) de cette terre par Israël.

 

Au sujet de Renald Showers*

Renald Showers est un auteur et intervient comme orateur dans les conférences internationales des Amis d’Israël.

Commenter cet article

Archives

À propos

ISRAEL MA PATRIE